[personal profile] arthur_of_the_britons
Saison 1, episode 3: Le défi

Auteur: Terence Feely


Scène d’ouverture


Dans un bois. Un duel féroce entre deux guerriers celtes.

Garet: Dieu, je vais te tuer !

Gawain: Comme ton père a essayé de tuer le mien ! Mais tu n'auras pas plus de succès que lui !

Ils continuent à se battre.

Garet: Qui était-ce qui a volé l'héritage de mon père ? Son propre frère, le brigand qui t'a engendré !

Gawain: Il a récupéré ce qui lui revenait de droit !

Garet: A mon père, c'était promis, et cette querelle se règle maintenant !

Une lance se plante dans un arbre qui se trouve entre les deux combattants. Arthur, Kai et Llud, à cheval, viennent d’arriver sur les lieux du combat. C’est Arthur qui l’a lancée.

Arthur: Animaux !

Arthur descend de cheval et s’avance vers eux.

Arthur: Les loups en hiver ne font même pas cela à leur famille.

Il arrache la lance plantée dans l’arbre.

Arthur: Vous êtes cousins, vos pères étaient une même chair, un seul sang…

Garet et Gawain ont l’air penaud.

Arthur: Pourtant, vous agissez comme des ennemis jurés.

Arthur envoie sa lance à Kai.

Arthur: Vos hommes se massacrent les uns les autres.

Arthur enlève leurs glaives à Garet et Gawain.

Arthur: Et maintenant vous cherchez la mort par vos propres épées.

Arthur lance les glaives à Kai.

Gawain: Je ne sais pas comment on en arrive là.

Garet: Cela part de rien.

Gawain: Puis la querelle qui vit en nos cœurs prend le dessus.

Arthur: En ce qui me concerne, vous pouvez vous massacrer l'un l'autre tant que vous voulez.

Arthur les attrape par le cou et les pousse devant lui.

Arthur: Mais je vous ai donné le commandement des deux villages qui me protègent au nord. Par trois fois, les Saxons nous ont submergés et m'ont sauté à la gorge avant que je ne le sache, parce que vous étiez trop occupés à vous combattre pour les arrêter ! Vous êtes un bouclier brisé dans mon dos ! J'ai besoin d'hommes derrière moi, pas de petits garçons querelleurs et meurtriers !

Garet: Arthur, nous savons qu'on t'a mis en danger.

Arthur: Vous avez mis tout mon peuple en danger.

Gawain: Cela n'arrivera plus, je le jure.

Arthur: Non, cela n'arrivera plus, je vais m'en assurer. Je vous bannis. Partez en Gaule, tous les deux. A cheval !

Ils obéissent avec réticence.

[Générique de début]



Première partie


Les cavaliers -Arthur, Kai, Llud, Garet et Gawain—s’avancent à travers la campagne.

Garet: La Gaule ? Qu'est-ce qu'on va faire en Gaule ? C'est un pays de sauvages.

Arthur: Alors vous devriez y être très bien.

Kai rit.

Gawain: Prends-nous nos commandements, confie les villages à d'autres. Mais nous ne méritons pas le bannissement.

Arthur: La fièvre qui est la vôtre se répand. Quand le bras est empoisonné, on le coupe. Vous partez pour la Gaule !

Garet: Arthur … Tu es un homme qui réfléchit. Dis-moi si ce que je dis est vrai. Le poison, c'est mon cousin et moi ensemble. C'est bien cela que tu veux dire ?

Arthur: Oui.

Garet: Alors, tout ce que tu as à faire est de renvoyer l'un de nous, pas les deux. Envoie-moi en Gaule. Laisse Gawain ici dans son foyer.

Gawain: Arthur… Laisse-moi partir pour la Gaule. Laisse Garet avec sa famille.

Kai: Et ce sont ces deux-là qui essayaient de se tuer il y a peu.

Garet: J'ai parlé en premier !

Gawain: Je suis le plus vieux, c'est donc moi l'aîné.

Garet: Mon père était le plus âgé donc l'aîné des frères. J'ai hérité de ce privilège !

Gawain: Il était le plus vieux de douze mois. Et cela veut uniquement dire qu'il était plus lent d'une année.

Garet: Plus lent que le tien ? Il pouvait fendre la tête de ton père en deux avant qu'il ne cligne de l'œil !

Gawain: [il crie] Il n'aurait pas pu fendre une pomme avec une épée neuve !

Regards de reproche d’Arthur et penauds de Garet et Gawain. Ils chevauchent en silence un moment. Gawain et Garet se débrouillent pour se placer l’un à côté de l’autre, derrière Arthur et Kai.

Gawain: Tous ceux qui sont proches par le sang ont leurs disputes. Seuls les saints et les lâches sont tout le temps du même avis. On peut collaborer ensemble quand il le faut. N'est-ce pas, Garet ?

Gawain regarde Garet avec sous-entendu.

Garet: Oui. Oui, c'est le cas !

Ils éperonnent leurs chevaux, passant devant Arthur et Kai, les faisant tomber de cheval, puis devant Llud, le faisant également chuter ; puis partent au galop.

Arthur: [à Llud] Tu es blessé ?

Llud: Seul mon orgueil est blessé.

Kai, déjà remonté à cheval, galope après les fugitifs.

Arthur: Pas par-là !

Kai se retourne.

Kai: Pas par-là ? Que sont-ils, des aigles ? Qui peuvent repartir en volant au-dessus de nos têtes ?

Arthur: Non. Des renards, qui vont se séparer et faire un détour derrière nous.

Kai: Ils voleront aussi droit que des flèches. [à son cheval] Yah ! Hoo, yah !

Arthur: [à son cheval] Hoo ! Yah ! Hoo !

Ils foncent à la poursuite de Garet et Gawain, à travers les bois. Kai en premier, puis Arthur qui le suit. Ils arrivent à un sentier, où Garet and Gawain se sont effectivement séparés.

Arthur: Ils vont essayer de repartir vers leurs camps. Prends par l'ouest, j'irai à l'est.

Kai: Cette nouvelle lance contre ta dague que je capture le mien le premier.

Arthur: Excellent. J'ai besoin d'une nouvelle lance.

Kai: [à son cheval] Ah! Ya !

Arthur: [à son cheval] Haaar !

Kai poursuit Gawain. Arthur poursuit Garet – mais plus calmement.

Arthur: [à son cheval] Hoo yah !

Kai rattrape Gawain dans un terrain dégagé ; il prépare sa lance.

Arthur attend en se dissimulant, prêt à une embuscade. Garet arrive et Arthur surgit soudainement. Le cheval de Garet fait un écart et fait chuter son cavalier. Arthur pointe sa lance vers Garet, qui a l’air ennuyé mais accepte sa défaite. Sourire d’Arthur.

Kai est toujours à la poursuite de Gawain.


Kai: je suis à bonne distance, Gawain.

Kai brandit sa lance au-dessus de sa tête ; Gawain ne se rendant pas, il la lance.

Kai: Yah !

La lance se plante devant le cheval de Gawain. Kai la récupère et Gawain se rend.

Arthur, Llud et Garet chevauchent jusqu’à Kai et Gawain. Les mains de Garet et Gawain sont liées derrière leurs dos.


Kai: On s'impatientait à t'attendre.

Arthur: Je l'ai capturé le premier. Puis je suis allé trouver Llud.

Kai: Llud, tu étais sur la crête, tu avais une vue plongeante.

Llud: Pas de choix à faire entre vous.

Kai: Mais qui a capturé sa proie en premier ?

Llud: Cela n'a pas d'importance !

Kai: Qui ?

Avec réticence, d’un mouvement de tête, Llud fait signe que c’est Arthur.

Llud: Par le laps de temps que prend une vague pour rouler sur la plage.

Kai saisit sa lance accrochée à sa selle.

Kai: Je te dois ma nouvelle lance.

Arthur: Garde-là. J'avais un avantage injuste. Je connaissais leur façon de pensée.

Kai lance sa lance par-dessus leurs têtes. Elle atterrit non loin.

Arthur: Tu dois être fatigué. La journée a été longue.

Arthur, à son tour, lance son arme… sur une distance plus courte que pour Kai.

Llud: Il est temps de partir.

Kai: Je ne savais pas que c'était une compétition.

Kai descend de cheval, comme le fait Arthur. Gros plan des deux lances plantées dans le sol.

[Entreacte]



Deuxième partie


Kai jette sa lance. Elle se plante plus loin que celle qui est déjà fichée en terre.

Kai: [Pour lui-même] Pas mal pour un homme fatigué.

Arthur jette à son tour sa lance. Elle va moins loin que celle de Kai.

Kai: Qu'est-ce qui t'arrive ? Tu t'es cassé le bras ?

Nouveau lancer de Kai ; une fois de plus, il va plus loin que celui d’Arthur, arrivant au même endroit que précédemment.

Arthur: La distance n'est pas tout. C'est la précision qui compte.

Kai: Uh ! [Il rit et s’éloigne] Je clouais au sol des pattes de grenouilles avant de savoir parler.

Arthur le suit.

Arthur: Cela devait être exaspérant de ne pas pouvoir en parler !

Kai: [imperturbable] Je peux en parler maintenant.

Llud: Allons ! Ce n'est pas jour chômé. On a encore du travail.

Kai: Il me traite de vantard. Voyons ce qu'il est capable de faire.

Llud semble inquiet. Garet et Gawain, assez sidérés, s’assoient pour les regarder. Llud se dirige vers son cheval.

Arthur et Kai ont fixé une cible à un arbre.


Arthur: Toi en premier.

Kai: Non, toi d'abord.

Arthur: Je donne la priorité à l'homme qui s'attribue les yeux d'un faucon.

Kai: J'écarte cette faveur. Je ne voudrais pas te décourager.

Arthur lance par deux fois, il atteint le centre de la cible.

Arthur: Je les enlève ? Je ne voudrais pas te perturber.

Kai: Tant que cela ne t'embête pas d'avoir ta hampe coupée en deux.

Kai lance par deux fois, mais de manière moins précise qu’Arthur.

Arthur: Ton homme serait blessé. Le mien, mort.

Kai: Le tien les aurait reçues sur son bouclier. Mes lances l'auraient surpris.

Arthur: Je n'aurais pas été surpris.

Ils se dirigent vers la cible.

Kai: Je vois. Parce que tu as aussi la meilleure défense avec ton bouclier, n'est-ce pas ?

Arthur: Je ne l'ai pas dit.

Kai: Non, et tu ne devrais pas.

Arthur: Non, je ne le devrais pas. Affirmer l'évidence est un passe-temps ennuyeux.

Kai arrache l’une des lances de l’arbre et jette un regard noir à Arthur.

Kai: Tu veux le prouver ?

Arthur: Je vois que c'est nécessaire.

Kai: Oui, je pense que ça l'est.

Arthur et Kai fixent de la laine autour de la pointe de leurs lances.

Llud: Vous vous conduisez comme des enfants, tous les deux !

Arthur: Ne fais pas la tête, Llud. [A Kai] Prêt ?

Kai hoche la tête.

Arthur: Les jeunes gens ont besoin de sport.

Arthur va chercher son bouclier.

Llud: Sport ? Que savez-vous du sport ? Je vous ai entrainés au combat, tous les deux !

Kai tend la main et Llud lui lance avec réticence son bouclier.

Arthur et Kai sont debout, cherchant la bonne attaque, chacun avec deux lances et un bouclier.


Kai: Huh!

Kai tente une feinte pour perturber Arthur, puis lance. Arthur reçoit la lance de Kai sur son bouclier. Arthur attaque, Kai l’évite. Ils envoient leurs lances à nouveau ; elles atterissent sur leurs boucliers respectifs. Ils vont ensuite les récupérer et recommencent.
L’ordre change: Arthur puis Kai, puis Kai, ensuite Arthur. Kai envoie sa lance, touchant Arthur à l’épaule. Arthur fait de même, heurtant le bouclier de Kai puis lance à nouveau avant que Kai soit prêt, chancelant sous l’effort. Sa lance frappe la jambe de Kai, ce dernier fait un autre lancer.


Arthur: Sans le rembourrage, ta jambe serait hors d'usage.

Kai: Mais je pourrais toujours monter à cheval.

Kai court à son cheval. Arthur fait de même.

Llud: Maintenant, ça suffit, Kai. Vous avez eu votre compte d'amusement.

Ils se préparent à jouter. Le capuchon de laine ne couvre plus la pointe de la lance de Kai.

Kai: [à son cheval] Ah !

Arthur: [à son cheval] Ah !

Joute en deux passages. Garet, Gawain et Llud, regardent, l’air inquiet.

Joute. Au quatrième passage, la lance de Kai blesse Arthur à l’épaule ; le sang coule.

Arthur se met à frapper Kai de manière répétée avec sa lance. Kai fait de même. Garet et Gawain les regardent comme s’ils étaient devenus fous.

Arthur finit par faire lâcher sa lance à Kai. Ce dernier part au galop et se saisit de sa hache. Arthur abandonne sa lance et tire son épée.


Llud: Arthur, c'est assez !

Arthur: C'est un jeu, Llud. Un simple jeu.

Kai: [à son cheval] Ah !

Kai fait tourner sa hache. Les deux jeunes gens se combattent comme des ennemis jurés.

Gawain semble prêt à parler, mais il reste silencieux. Garet se lève ; Gawain également.

Kai fait voler le bouclier d’Arthur en éclat. Arthur fait de même avec celui de Kai. Ils s’éloignent l’un de l’autre, puis se confrontent à nouveau, au galop. Les armes s’entrechoquent. Au second passage, Arthur tranche la sous-ventrière de Kai, qui tombe de cheval. Il se remet sur pied. Arthur descend de cheval.


Arthur: Je ne voudrais pas que tu puisses dire que mon cheval t'a vaincu.

Kai: Ton cheval aurait plus de chance de le faire.

Ils se battent, épée contre hache. Kai saisit l’épée d’Arthur entre le fer et le bois de sa hache et parvient à désarmer Arthur dont l’épée est projetée hors de sa portée. Arthur court à son cheval et se saisit d’un glaive court attaché à sa selle.

Kai: Donne-m’en un ! C’est un échange honnête. L'avantage de ma hache contre ton cheval.

Kai envoie sa hache au loin ; elle atterrit dans la boue près de la rivière. A son tour, Arthur lui lance son glaive et en saisit un autre

Ils se battent, Kai de manière défensive, Arthur comme s’il voulait tuer Kai. Arthur blesse Kai au côté.


Arthur: Tu oublies une chose... Les Romains m'ont enseigné le maniement du glaive.

Kai: J'ai tué des Romains avec.

Ils continuent à se battre. Kai blesse Arthur au bras. Enragé, Arthur se bat encore plus énergiquement.

Llud s’approche d’eux.

Arthur trébuche, lâchant son glaive. Kai bondit avec l’intention d’utiliser son glaive. Arthur le fait chuter, et lui tombe dessus. Ils essaient mutuellement de s’étrangler.

Garet et Gawain se rejoignent Llud.

Arthur et Kai roulent le long du talus jusque dans le ruisseau, sans cesser de se battre. Leur combat continue dans l’eau et dans la boue.

Llud, Garet et Gawain les regardent du haut de la rive.


Garet: [à Llud] Tu dois les arrêter.

Llud: Il fallait que cela arrive. Maintenant, il faut qu'ils en décousent.

Gawain: [avec peur] C'est à mort.

Llud: Si tu dis juste, ce sera bien plus que la mort d'un seul homme. Si tu dis juste, ce sera bien plus que la mort d'un seul homme. Cela détruira cette terre.

Arthur projette Kai dans la boue, se saisit de la hache de Kai et frappe. Kai se détourne juste à temps pour éviter d’avoir la tête fendue, puis saute sur ses pieds et saisit une dague.

Ils se regardent. Arthur jette la hache au loin.

Ils remontent le talus escarpé en s’aidant mutuellement.

Llud coupe les liens de Garet et Gawain, et chacun reprend sa route.


[Générique de fin]

Profile

Arthur of the Britons

August 2015

S M T W T F S
      1
2345678
9101112131415
161718 19202122
23242526272829
3031     

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Friday, 22 September 2017 09:53 am
Powered by Dreamwidth Studios